Dietrich, (Philippe - Frédéric de).
Description des gîtes de minerai, des forges et des salines des Pyrénées.
(Commissaire du roi à la visite des mines du royaume.)

1786. (5éme mémoire)
(Numérisation:reconnaissance automatique de caractères et correction: association Cybermaker)

Mine de plomb d'Uls (Haute-Garonne).
SIG mines: FRA -01206  

Le territoire de Mêles renferme encore plusieurs autres montagnes à mines. Celle d'Uls est de ce nombre. Elle est située au couchant de la montagne de I'Isard, à l'Ouest-Nord-Ouest du Pic de Mêde.

On y voit, à la pente Sud-Ouest d'une espèce de plateau très-élevé, et près du sommet de la montagne, des rochers de schiste argileux mêlé de quartz dans lesquels courent différentes veines de mine de plomb, dont la plus épaisse a 6 pouces (16cm). Cette veine est presque horizontale, et la plus orientale de toutes.

Elle renferme de la galène à gros grains dans du quartz grisâtre fort dur, sous un chapeau ferrugineux. On a cherché à pénétrer vers l'intérieur de cette montagne, par plusieurs ouvertures comblées aujourd'hui. A en juger par les décombres, les travaux y ont été assez considérables. 
Ces ouvertures sont toutes sur la même ligne, à la même hauteur, à côté et très rapprochées les unes des autres. Elles entrent toutes dans la montagne sur environ trois heures, mais elle se replient aussitôt pour se prolonger parallèlement à la pente extérieure de la montagne, de manière qu'on s'est peu écarté du jour.

Je me suis traîné sur le ventre dans la seule de ces ouvertures qui soit praticable. J'y ai vu au sol de la fouille, du minéral d'environ un pied (32 cm) d'épaisseur, fournissant de la galène à gros grains.
Les décombres accumulés du côté opposé, m'ont empêché de juger si ce gîte de minéral avait une direction et une inclinaison. Il m'a paru presque horizontal, et son inclinaison septentrionale.

S'il y existait décidément un filon , et qu'il se soutient de l'épaisseur dont il était lors de ma visite, il pourrait payer les frais d'extraction: il serait d'autant plus sensé de faire quelques tentatives à cet égard, que le travail considérable dont on voit les traces semble annoncer qu'il n'était pas infructueux , que le rocher y est ferme et exige peu de bois d'étançonnage, et qu'on pourrai pratiquer une galerie d'écoulement au dessus du plateau.

On ne souvient ni du temps auquel ces travaux ont été commencés ; ni pour qui ils ont été entrepris.

Le chemin de Mêles à la montagne d'Uls est devenu impraticable pour les mulets même ; mais il est susceptible d'être arrangé à peu de frais. Il en est un du côté de Pallerase, où les Chevaux peuvent passer, mais il est beaucoup plus long.